Quelles sont les obligations juridiques et fiscales des SCI ?

AVOCATS FISCALISTES GOZLAN & PARLANTI

Société civile immobilière (SCI)

Les sociétés civiles immobilières sont soumises à certaines obligations juridiques et fiscales.

Juridiquement, une SCI doit :

  • Etablir les procès-verbaux des assemblées,
  • Etablir un rapport de gestion annuel de gestion,
  • Convoquer et tenir des assemblées au moins une fois par an,
  • Répondre aux questions des associés sur la gestion de la SCI,
  • Faire la publicité des cessions de parts, modifications des statuts ou changements de gérant,
  • La tenue d’une comptabilité n’est pas obligatoire (sauf exception) mais il est vivement conseillé d’en tenir une.

Fiscalement, la SCI doit souscrire à des déclarations d’impôts qui peuvent être de deux types :

– La déclaration simplifiée (n°2072-S) qui concerne les SCI composées d’associés qui sont des particuliers, des professionnels relevant des bénéfices non commerciaux, des micro-entreprises relevant des bénéfices industriels et commerciaux ou des bénéfices agricoles et qui détiennent des immeubles (non spéciaux) en pleine propriété sans option pour l’amortissement.

La déclaration simplifiée comporte un document principal relatif à la SCI (comptabilité, immeubles détenus,…), une annexe appelée  » fiche immeuble  » qui doit être remplie pour tous les immeubles et une deuxième annexe appelée  » fiche associé  » relative aux revenus perçus par chaque associé. – La déclaration complète (n°2072-C) qui doit être remplie par les SCI dont au moins un associé est un professionnel imposé à l’IS ou au régime réel des bénéfices non commerciaux ou agricoles et qui possède des immeubles en nue-propriété, spéciaux ou qui a exercé une option pour l’amortissement. Cette déclaration comporte trois types d’annexes (des  » fiches immeubles « , des  » fiches associés  » et une déclaration 2072-C-AN8 pour les associés à l’impôt sur les sociétés). Au niveau de l’associé personne physique, la quote-part du revenu net dégagé par la SCI doit :  
  • Etre directement reportée sur la déclaration n° 2042 dans l’hypothèse où le contribuable ne dispose pas d’autres revenus fonciers,
  • Etre reportée sur la déclaration de revenus fonciers n° 2044 dans l’hypothèse où le contribuable dispose par ailleurs d’autres revenus fonciers.

Partagez sur vos réseaux :

Téléphone

01 42 67 99 20

Adresse

75 ter, avenue de Wagram
75017 Paris

AVOCATS FISCALISTES GOZLAN & PARLANTI

Droit fiscal - Compétences du cabinet

fiscalité du patrimoine Paris

Fiscalité du patrimoine

fiscalité internationale Paris

Fiscalité internationale

contentieux fiscal Paris

Contentieux fiscal

fiscalité immobilière Paris

Fiscalité immobilière

Fiscalité des associations et fondations

droit pénal fiscal Paris

Droit pénal fiscal

régularisations fiscales Paris

Régularisation fiscale

droit des sociétés et restructuration Paris

Droit des sociétés et restructuration

droit de la famille Paris

Droit patrimonial de la famille

patrimoine des personnes vulnérables Paris

Patrimoine des personnes âgées vulnérables