Transferts de fonds de l’étranger vers la France

AVOCATS FISCALISTES GOZLAN & PARLANTI

Actualité fiscale – 3 novembre 2010

Le Conseil d’Etat a rappelé dans un arrêt du 1er juillet 2010 les règles relatives aux transferts de fonds en provenance de l’étranger vers la France. Dans le cas où une personne n’est pas fiscalement domiciliée en France, elle n’est imposable en France que sur ses revenus de source française. Elle n’est donc pas imposable en France pour les sommes qu’elle transfère dans ce pays depuis l’étranger. Même dans l’hypothèse où une personne transfère son domicile fiscal en France après avoir transféré des sommes d’argent de l’étranger vers la France, l’Administration fiscale française ne peut faire application de la présomption de revenus imposables en France dans la mesure où ce contribuable ne sera tenu à une obligation fiscale illimitée qu’à compter du transfert de son domicile fiscal en France, et non avant cette date. L’Administration ne peut donc imposer ces sommes si elle ne peut produire la preuve qu’elles se rattachent à des revenus de source française acquis préalablement au transfert du domicile fiscal en France. Notons qu’au-delà des règles fiscales, les transferts de fonds doivent faire l’objet d’une déclaration auprès des douanes, même si les sommes ne sont pas imposables en France.

Partagez sur vos réseaux :

Téléphone

01 42 67 99 20

Adresse

75 ter, avenue de Wagram
75017 Paris

AVOCATS FISCALISTES GOZLAN & PARLANTI

Droit fiscal - Compétences du cabinet

fiscalité du patrimoine Paris

Fiscalité du patrimoine

fiscalité internationale Paris

Fiscalité internationale

contentieux fiscal Paris

Contentieux fiscal

fiscalité immobilière Paris

Fiscalité immobilière

Fiscalité des associations et fondations

droit pénal fiscal Paris

Droit pénal fiscal

régularisations fiscales Paris

Régularisation fiscale

droit des sociétés et restructuration Paris

Droit des sociétés et restructuration

droit de la famille Paris

Droit patrimonial de la famille

patrimoine des personnes vulnérables Paris

Patrimoine des personnes âgées vulnérables